Posts Tagged ‘cancer du sein et vaccination’

Cas de cancer du sein foudroyant

mardi, décembre 23rd, 2014

 

Un cas récent de cancer dans mon entourage vient de me faire comprendre comment une grosseur importante peut apparaitre et se développer en très peu de temps au niveau du sein.

Le cas en question est celui d’une femme d’un peu plus de 50 ans. Elle avait repéré une petite grosseur au sein droit depuis un mois ou deux, mais n’avait pas voulu s’inquiéter.

Quoi qu’il en soit, tout d’un coup, vers le 2 ou 3 décembre, une grosseur importante est apparue en à peine quelques jours au niveau du bras gauche. Durant le même temps, la grosseur au niveau du sein droit s’est mise à grossir elle-aussi. Elle faisait déjà 4 cm lorsque les premiers examens ont été réalisés vers début décembre, et 11 cm le 19 décembre.

Comme je l’avais dit dans d’autres articles, si je ne crois pas au cancer, je pense que les tumeurs existent. Donc, on peut se poser la question ; vu qu’il y a effectivement apparition d’une grosseur manifeste, est-ce qu’il s’agit bien d’une tumeur, ou est-ce qu’il s’agit d’autre chose ? A priori, rien ne s’oppose à ce que ce soit tout simplement une tumeur.

 

1)    Première explication possible

 

Mais, en fait, quand on m’a informé de cette histoire, j’ai pensé surtout à un problème d’œdème causé par un caillot sanguin ou lymphatique (ceci, à cause de la deuxième explication, qui est présentée plus bas).

En effet, c’est la seule autre chose qui peut provoquer une apparition aussi soudaine d’une grosseur quelque part. Et en fait, vu le côté extrêmement rapide du grossissement, c’est même beaucoup plus probable que l’hypothèse d’une tumeur.

Par ailleurs, il n’y avait aucune raison qu’une grosseur apparaisse également au bras, et aussi soudainement qu’au niveau du sein.

Et même plus soudainement qu’au niveau du sein, puisque là, il y avait apparemment déjà une petite grosseur ; alors qu’au bras, il n’y avait rien. Donc, ça voudrait dire qu’en moins de quelques jours, quelques cellules auraient été multipliées par 100.000 ou 1 million. C’est impossible en si peu de temps.

Et puis, depuis quelques jours, la grosseur au sein semble avoir vu la vitesse de son gonflement très fortement diminuer. Alors qu’en quelques jours, elle avait dû passer de 1 cm à 4 cm, puis en une semaine, de 4 cm à 10 cm, il semble que sur la dernière semaine, elle n’ait plus grossi que d’un centimètre, pour passer à 11 cm. Si c’est une tumeur se développant d’une façon foudroyante, ça devrait continuer à progresser au même rythme effréné. Elle devrait faire désormais 20 cm, ou même 30. Ça n’est pas impossible que ça s’arrête à 11 cm, puisque je pense que la plupart des tumeurs considérées comme importantes stoppent leur grossissement à une taille assez moyenne (mais avec un développement qui se passe sur plusieurs semaines ou mois). Mais dans le cas d’un truc aussi fulminant, c’est quand même assez bizarre. Mais si c’est un œdème, ça devient tout à fait normal. Rapidement, l’œdème atteint une taille donnée et s’arrête de grossir.

Donc pour moi, il est clair qu’il s’agit en réalité simplement d’un œdème, probablement causé par un caillot.

Dans cette hypothèse, le caillot bouche une veine, du coup, le retour du sang vers le cœur se fait mal, l’eau s’accumule dans les cellules, et un œdème plus ou moins important se forme à l’endroit bouché. Il est possible aussi que le caillot ne soit pas sanguin, mais lymphatique. Le principe reste alors le même : un œdème se forme parce que le liquide lymphatique ne peut pas être évacué, sauf que c’est dans le système lymphatique.

Concernant la grosseur au niveau du sein, soit il s’agit d’un autre caillot, soit il s’agit d’un engorgement du système lymphatique.

Pour le premier cas, il est possible que deux caillots aient été formés et que l’un soit allé dans le bras et l’autre dans une veine au niveau du sein.

Mais il est plus probable que l’œdème dans le bras ait provoqué une surcharge globale du système lymphatique. Or comme celui était déjà surchargé localement au niveau du sein (d’où la grosseur déjà ressentie, qui n’était probablement qu’un ou deux ganglions enflés), cette surcharge supplémentaire a pu provoquer un engorgement du système lymphatique au niveau du sein, et au final un œdème.

Pour mémoire, le système lymphatique est le système d’égout du corps. C’est un circuit parallèle au circuit sanguin. Le circuit sanguin apporte les nutriments aux cellules, tandis que le circuit lymphatique collecte les déchets des cellules. Comme tout système d’égout, s’il y a trop de déchets, il peut s’engorger à tel ou tel endroit.

Par ailleurs, la personne en question est en léger surpoids. Or, il est possible dans ce cas que des ganglions soient gonflés au niveau des aisselles ou du cou ; ceci parce que le système lymphatique est plus chargé que celui d’une personne qui mange peu (il y a plus de déchets à éliminer). Et il y a plus de risque de développer des caillots sanguins (surtout s’il y a consommation de produits à effets anti-inflammatoires dans l’alimentation, comme le café). En effet, plus le sang est chargé en particules, plus celles-ci risque de s’agréger entre elles. Donc, il est possible que ce soit l’alimentation qui ait conduit au gonflement du ganglion. Et elle aurait été un facteur favorisant l’apparition de l’éventuel caillot.

Dans ce cas, la grosseur au niveau du sein ne serait pas une tumeur, mais un simple engorgement lymphatique. Le liquide lymphatique n’arrive plus à passer ; et du coup, il s’accumule dans les cellules en amont et forme un œdème.

Et tout ça expliquerait très bien pourquoi la grosseur a autant augmenté de taille en à peine quelques jours.

  (suite…)