La raison de la quantité énorme de morts par maladies pulmonaires il y a 100 ans

On comprend aussi pourquoi il y avait autant de morts par maladie pulmonaire à la fin du 19ème siècle et début du 20ème. J’avais lu qu’aux USA, vers 1900, les maladies pulmonaires réprésentaient la première cause de mortalité à l’époque (11 % pour la tuberculose, et 16 % pour les autres maladies respiratoires, soit 27 %). Ca faisait environ 350.000 morts par an à cause de maladies pulmonaires. Il y avait une population de 76 millions de personnes avec un taux de mortalité annuel de 17,2 pour 1000 habitants. Donc environ 1,3 millions de personnes mourraient chaque année. A ce moment là, je ne comprenais pas comment une telle chose était possible.

Mais une fois qu’on comprend pour le coup du cortisol, et qu’on sait qu’on utilisait depuis longtemps des médicaments désagrégateurs de cellules (à base de plantes à l’époque) et influençant le taux de cortisol, on comprend le truc.

Vu qu’on utilisait des médicaments à base de plante, il y avait forcément des tas de cas de toux sèches qui apparaissaient suite à l’arrêt du médicament, à cause de la diminution du taux de cortisol dans le sang. Ces cas de toux sèche étaient alors considérés comme une pneumonie ou une tuberculose. On donnait à nouveau des médicaments à base de plantes, mais plus puissants. Et là, la personne mourrait. Et si elle ne mourrait pas la première fois, il suffisait qu’il y ait un ou deux nouveaux cycles pour que la personne finisse par mourir. Et forcément, c’était le massacre.

Surtout que, comme on l’a vu, il n’y a pas que les médicaments qui provoquent l’entrée dans ce genre de cylce. Il y a pas mal de situations naturelles qui peuvent le faire aussi.

Leave a Reply